Ma liberté quand je veux ! - FFCC - La fédération des campeurs, caravaniers et camping-caristes
Ma liberté quand je veux !
Adhérer en ligne

19 février 2020 - Camping sauvage en France : J'ai le droit ou pas ?


 

Terme un peu barbare que l’on peut aisément remplacer par camping nature. Pendant les vacances, on a tous été tentés de poser sa tente ou de s'arrêter avec son véhicule en plein coeur de la nature, dans la forêt, dans un champ ou sur la plage. Quoi de plus appréciable que de se réveiller au petit matin, ouvrir sa tente ou sa porte et découvrir un paysage encore endormi ! Pour des raisons économiques ou par simple esprit d’aventure le camping sauvage attire les baroudeurs et campeurs.

Mais quelle est la réglementation concernant le camping sauvage ? Où peut-on en faire ? Parle-t-on de bivouac ou de camping sauvage ?

La différence entre ces deux termes réside dans la durée d’occupation du terrain et dans le matériel. Le bivouac est surtout utilisé par les randonneurs et alpinistes, qui, loin de toutes infrastructures, passent la nuit en terre inconnue avant de reprendre leur voyage. Le camping sauvage quant à lui séduit plus les voyageurs se déplaçant notamment avec des véhicules et qui désirent s’installer pour plusieurs jours, tout en étant assez proches des commodités.
Alors non, vous ne pouvez pas camper partout ! La pratique du camping sauvage en France, est tolérée mais limitée. La loi interdit notamment de s'arrêter :

• dans les bois, forêts et parcs classés comme espaces boisés à conserver
• dans un site classé ou inscrit dans les zones de protection du patrimoine de la nature et des sites
• à moins de 500 m d’un monument histo¬rique classé ou inscrit
• sur les rivages de la mer
• dans un rayon de 200 m autour d’un point d’eau capté pour la consommation
• autour des zones définies par la municipalité par arrêté pour des raisons de sécurité ou de salubrité

Pour être sûr de ne pas être dans l’illégalité, consultez le décret n° 2015-1783 du 28 décembre 2015.

Pour les terrains dits “privés”, il est possible de camper à condition bien entendu d’avoir reçu l’accord du propriétaire. Tous les propriétaires ne sont pas enclins à voir s’installer des campeurs sur leur terrain et vous pouvez risquer 1 500 € d’amende ! Ainsi, pour réussir sa nuit en camping sauvage, des règles de savoir-vivre s’imposent : laisser l’emplacement dans l’état où vous l’avez trouvé, emporter ses déchets ou encore remettre en place les éléments naturels empruntés (pierres, branches…)…

Article complet sur : www.camp-us.fr/le-camping-sauvage 

Facebook Twitter Google Plus email Imprimer
©2002-2020 FFCC, 78 rue de Rivoli 75004 PARIS
Tél. : 0 890 21 43 00 (0,50 €/min + prix appel). Ligne dédiée (non surtaxée) pour les adhérents dans leur espace.
Réalisation Optima-Lab - Conception graphique Arev Com'
FICC - Fédération Internationale de Camping, Caravanning et Autocaravaning FIA - Fédération Internationale de l'Automobile Rendezvousenfrance.com, site officiel du tourisme en France UNAT - Union nationale des Associations de Tourisme et de plein air CLC - Comité de Liaison du Camping-car