Ma liberté quand je veux ! - FFCC - La fédération des campeurs, caravaniers et camping-caristes
Ma liberté quand je veux !
Adhérer en ligne

Conseils et astuces - Pneumatique et caravane


L’apparence banale d’un pneumatique nous fait parfois oublier qu’il s’agit d’un produit de haute technologie (plus de 200 matériaux sont nécessaires à sa fabrication) qui assure le seul contact entre notre véhicule et la route. Cette aire de contact équivaut à la surface d’une carte postale (soit  l’équivalent d’un format A4 pour les 4 pneus du véhicule), la « sculpture » du pneu étant directement responsable de la qualité d’adhérence et donc de la sécurité du trajet. Il convient ainsi de vérifier l’état extérieur du pneumatique, notamment l’usure de la bande de roulement, mais aussi les pressions de gonflage.

Plusieurs indicateurs visibles peuvent vous amener à changer votre pneumatique : hernies, déformations, coupures laissant apparaître les nappes métalliques du pneumatique, ou encore usure prononcée de la « bande de roulement » (la surface sculptée du pneu en contact avec le sol). La vérification de l’usure doit se faire à différents endroits de la sculpture, afin de s’assurer que le minimum légal de 1,6 mm de  profondeur est toujours respecté. Des témoins d’usure sont là pour vous aider à détecter ce seuil critique. La FFCC vous recommande de ne pas attendre ce seuil légal mais de songer au changement dès qu’il ne vous reste plus que 3 mm, notamment si vous prévoyez de longs trajets avec des risques de conditions atmosphériques humides. En effet, la profondeur des sculptures permet le stockage et l’évacuation de l’eau.  Sur des routes détrempées, des pneus plus « lisses » favorisent donc le phénomène d’aquaplanage : une perte d’adhérence des roues qui glissent sur le film d’eau et n’assurent plus le contact nécessaire avec la route.

Gonfler ses pneumatiques aux pressions préconisées par le constructeur, c’est s’assurer plus de sécurité, plus de longévité et des économies de carburant. Plusieurs études prouvent qu’une majorité de français roule avec des pneumatiques sous-gonflés. Or, un sous-gonflage de -1 bar entraîne une tenue de route dégradée particulièrement préjudiciable en virage,  des distances de freinage

démultipliées (jusqu’à une dizaine de mètres d’écarts), des risques d’éclatement, une longévité réduite de plus de 20 % ou encore une sur consommation de carburant pouvant générer l’équivalent  d’un plein supplémentaire par an.

La FFCC vous recommande donc de vérifier une fois par mois les pressions de vos pneumatiques et de penser à les adapter aux longs trajets ou lorsque le véhicule est chargé.

À Savoir : 
Les pressions de gonflage se vérifient à froid, c’est à dire lorsque le véhicule a parcouru moins de 3 km à allure modérée. Au-delà, il convient d’ajouter +0,3 bar à la pression recommandée. Dernier conseil : ne dégonflez jamais un pneu chaud !

Depuis du 1er novembre 2012, les pneus tourisme vendus en Europe portent  une étiquette destinée à mieux informer le consommateur sur :

  • La consommation de carburant (notée de A à G, A étant la meilleure note) : le saviez-vous ? Un pneu peut permettre d’économiser du carburant lorsque sa « résistance au roulement » est faible.
  • Le freinage sur route mouillée (noté de A à G) : les écarts de freinage à 80 km/h peuvent se mesurer en mètres, ce qui a donc un impact certain sur la sécurité au volant.
  • Le niveau sonore extérieur du pneumatique (affiché en décibels) : attention, il s’agit du bruit de roulement extérieur du pneumatique et non pas du bruit perçu dans l’habitacle.

 

Pneumatique et caravane
Quand vous tractez
Pneumatique et camping-car
Attention à bien vous équiper
Pneumatique et caravane

Quand vous tractez votre caravane, accordez une attention particulière aux points suivants :

  • Pression : à vérifier au moins tous les 15 jours lorsque vous roulez beaucoup. Plus d’air, c’est plus de capacité à porter une charge lourde. Une valve métallique doit être utilisée dans le cas de pressions supérieures à 4,5 bars. Lorsqu’aucune indication n’est communiquée par le constructeur ou votre réparateur, gonflez les pneus de votre caravane à 3 bars.
  •  Charge : respectez les charges maximum tolérées par votre véhicule ainsi que par le code de la route. Vérifiez aussi le respect de la charge par essieu, chez un professionnel. Enfin, veillez à bien répartir les poids pour ne pas surcharger un essieu.
Contacter la FFCC
@
Envoyer une copie à mon adresse email
©2002-2019 FFCC, 78 rue de Rivoli 75004 PARIS
Tél. : 0 890 21 43 00 (0,50 €/min + prix appel). Ligne dédiée (non surtaxée) pour les adhérents dans leur espace.
Réalisation Optima-Lab - Conception graphique Arev Com'
FICC - Fédération Internationale de Camping, Caravanning et Autocaravaning FIA - Fédération Internationale de l'Automobile Rendezvousenfrance.com, site officiel du tourisme en France UNAT - Union nationale des Associations de Tourisme et de plein air CLC - Comité de Liaison du Camping-car