Ma liberté quand je veux ! - FFCC - La fédération des campeurs, caravaniers et camping-caristes
Ma liberté quand je veux !
Adhérer en ligne

Conseils et astuces - Partir à la neige


Caravaning de neige

En hiver, l’isolation de la caravane est un facteur de confort déterminant. Préférez un appareil de chauffage équipé d’un circuit à air pulsé. S'il est au gaz, il doit être obligatoirement au propane.

Attention : Le réservoir et les circuits d’eau doivent impérativement être hors gel.

Le « caravaneige » a ses charmes mais également ses risques. Un départ non préparé s’avère dangereux. Renseignez-vous sur les conditions météorologiques, le déneigement, l’ouverture des cols. Munissez-vous de chaînes pour la tractrice car n’oubliez pas que si la voiture seule peut passer, l’attelage est en difficulté dès la moindre déclivité un peu importante.

AVANT LE DÉPART

Vérifiez la prise de branchement de la caravane et assurez-vous de la présence du capuchon de protection pour éviter le gel.

Graissez et siliconez : serrures, joints des portes et fenêtres.

 

SUR PLACE

Une fois arrivé à bon port, décollez les essuie-glaces du pare-brise de votre véhicule, faites régulièrement tourner le moteur, libérez la neige à la sortie d’échappement. Calez les roues, relâchez le frein parking.

Côté caravane, vérifiez :

  • Le gaz : vérifiez la contenance de la bouteille. Pleine, elle pèse 27 kg pour 13 kg de gaz. N’employez que du propane car le butane gèle à 0°C. Avec une configuration en 30 Mb, vous n’avez rien à modifier pour passer du butane au propane. Si le détendeur indique une pression de 37 Mb, vous ne pouvez prendre que du propane. Pensez qu’une bouteille de 13 kg, selon la température extérieure, durera de 3 à 5 jours, guère plus si vous chauffez votre caravane avec son chauffage au propane.
  • L’eau : vous ne pourrez vous servir de l’installation d’eau que si vous transférez le jerrican à l’intérieur de l’habitacle et si vous en mettez un second pour la récupération des eaux usées sinon des bouchons de glace se formeront. Si votre caravane est équipée d’un réservoir récupérateur d’eau usée, ne l’utilisez pas car, même calorifugé, il gèlera.
  • Le chauffage : les caravanes conçues pour l’hiver disposent d’un chauffage à air pulsé, de dosserets anti-condensation et de canalisations isolées. Enfin, leur toit est renforcé pour résister au poids de la neige et aux déneigements réguliers.
  • Sachez que la puissance du chauffage est fonction de la longueur de la caravane. En plus de votre chauffage gaz, ayez un radiateur électrique (puissance 1,5 à 2 kw) et utilisez-le, le plus possible (malgré le coût d’un branchement 10 A), vous aurez un confort supplémentaire (pas de condensation) et une sécurité en cas de panne du chauffage gaz.
  • L’aération : les différences de températures entre le jour et la nuit provoquent des phénomènes de condensation importante. Ne bouchez pas les aérations prévues par les constructeurs et prenez la précaution de laisser un lanterneau légèrement ouvert pour faciliter la circulation de l’air. En l’absence de dosserets anti-condensation, décollez vos coussins des parois froides lorsque vous quittez la caravane et laissez les portes des placards et cabinet de toilette ouvertes pour les assécher.

Équipement utile : le SAS neige

Presque tous confectionnés en toile enduite, ils résistent aux infiltrations d’humidité. Leur principal ennemi : le poids de la neige. C’est pourquoi ils ne sont jamais grands. Leur armature est fabriquée dans un métal traité anticorrosion intérieurement et extérieurement.​

Camping-car à la neige

Il est indispensable de :

  • Contrôler la qualité du liquide dans le circuit de refroidissement ainsi que celle de l’huile moteur qui doit être adaptée aux températures attendues.
  • Veiller à ce que le gasoil soit protégé par un additif contre le gel (jusqu’à -20°C ou -25°C).
  • Vérifier l’état de la batterie ainsi que celui des pneus.
  • Contrôler le bon fonctionnement du chauffage et de tous les accessoires participant à la bonne visibilité.
  • Enduire d’un produit à base de silicone ou de vaseline tous les joints des portières et des coffres.
  • Une isolation externe du pare-brise sera efficace.
  • Se munir de chaînes à neige. Il vaut mieux s’entraîner à les poser avant de partir. Elles se montent toujours sur les roues motrices.
  • En cas de stationnement prolongé hors d’un terrain de camping, un panneau solaire, un groupe électrogène ou une pile à combustible s’avérera utile (attention à la                       gêne procurée par le bruit du groupe).
  • Ne pas oublier d’équiper son camping-car de gaz propane qui ne craint pas le gel.
  • Ne jamais obstruer les aérations de la cellule.
  • Ne pas oublier de fermer les trappes d’aération du poste de conduite, source de courant d’air froid.
  • Se munir d’un récipient pour recueillir les eaux usées, le gel empêchant parfois de les conserver dans le réservoir d’eaux usées. Lorsque  le gel est faible, quelques poignées de gros sel permettent de ne pas geler le réservoir des eaux usées.
  • Se munir d’une pelle à neige.

   
Prévoir de déneiger le toit. Si le camping-car n’est pas équipé d’une échelle, prévoir un escabeau ainsi qu’une raclette avec un long manche.

La qualité d’un séjour à la neige dépend aussi du chauffage.

 

OÙ ALLER ?

Vous trouverez dans le Guide Officiel Camping et Caravaning de la FFCC tous les terrains de caravaning de neige. Dans la majorité des cas, ces campings sont situés à proximité des pistes de ski. Un contact avec la station choisie permettra de connaître l’enneigement et les activités proposées.

important

Que vous partiez en Camping-car ou votre caravane, il est indispensable de ne pas oublier : bombe antigivre, balai et pelle pour déneiger.

Vérifiez vos pneumatiques sachant que les pneus neiges sont recommandés. N’oubliez pas de vous « entraîner » avant le départ pour le montage de chaînes.

Quels sont les avantages du pneu hiver ? 
Souvent appelé à tort « pneu neige », le pneu hiver propose un meilleur comportement sur tout type de route hivernale : lorsque les sols sont plus humides et que les températures diminuent. Ainsi, un mélange de gomme spécifique permet un meilleur échauffement du pneu et donc une adhérence optimisée. La sculpture du pneu hiver (surface en contact avec la route) comporte pour sa part plus de lamelles que celle d’un pneu été, ce qui offre une meilleure évacuation de l’eau et une motricité améliorée sur sols enneigés.  

Le saviez-vous ?

  • Sur la neige, la distance de freinage avec un pneu été est 4 fois plus longue que sur sol sec. Dans cette situation, s’équiper de 4 pneus hiver permet de freiner 2 fois plus court !
  • Les pneumatiques hiver doivent être montés par 4 pour être efficaces et proposer un comportement équilibré en virage, montée, descente, etc.
  • La pression des pneumatiques hiver ajustée en extérieur doit être majorée de +0,2 bar par rapport à la préconisation du constructeur.
  • Il est souvent précisé qu’un pneumatique hiver porte la mention M+S sur son flanc. Toutefois, il s’agit là d’une auto certification qui n’est pas toujours en lien avec le réel potentiel hivernal du pneumatique. Les pneus hiver ayant répondu à de véritables tests sur neige se distinguent par l’apposition d’un pictogramme spécifique (cf. photo).
  • Un pneu hiver ne s’use pas plus vite en hiver qu’un pneu été. Il est donc judicieux de ne pas attendre la dernière minute pour s’équiper et d’anticiper sa permutation de pneus (passage à l’heure d’hiver : je monte mes pneus hiver).
  • D’un point de vue légal, s’équiper de pneumatiques hiver n’est pas obligatoire. Cependant, c’est le cas dans plusieurs pays européens (Allemagne, Autriche, Scandinavie, entres autres) et la Fédération Française de Camping et de Caravaning vous tiendra informés si la législation évolue en France.
  • Les pneus cloutés : ils sont adaptés sur des sols scandinaves gelés en permanence mais beaucoup moins en France où leur usage est limité au samedi précédent le 11 novembre jusqu’au dernier dimanche de mars (sauf arrêté préfectoral) avec une vitesse maximale de 90km/h et un comportement beaucoup moins confortable sur route non enneigée.
  • Les chaînes ou chaussettes à neige sont utiles dans des conditions extrêmes requérant une bonne motricité à très faible vitesse. Ce sont des éléments utiles mais dans des conditions d’usages très restreintes.
Contacter la FFCC
@
Envoyer une copie à mon adresse email
©2002-2019 FFCC, 78 rue de Rivoli 75004 PARIS
Tél. : 0 890 21 43 00 (0,50 €/min + prix appel). Ligne dédiée (non surtaxée) pour les adhérents dans leur espace.
Réalisation Optima-Lab - Conception graphique Arev Com'
FICC - Fédération Internationale de Camping, Caravanning et Autocaravaning FIA - Fédération Internationale de l'Automobile Rendezvousenfrance.com, site officiel du tourisme en France UNAT - Union nationale des Associations de Tourisme et de plein air CLC - Comité de Liaison du Camping-car